Hunger games

Ces livres ont été sur la liste à lire pendant longtemps,  mais je ne les ai lu que récemment.

Plutôt une bonne surprise finalement.
La narration à la première personne est perturbante au début, mais on s’y fait vite.

L’histoire reste classique,  malgré quelques rebondissements inattendus.

Les livres ce passent dans un pays appelé panem, composé du capitol et des douze districts. Le capitol régnant en maître sur les districts.

Entre autres les districts sont contraint d’envoyer plusieurs de leur enfants, les tribus, participer aux Hunger Games, qui n’est rien d’autre qu’un combat à mort entre les participants ou seul le vainqueur survis.

Katniss, l’héroïne du livre voit sa petite soeur,  Prim,  sélectionnée pour les Hunger Games. Elle décide de se porter volontaire pour remplacer Prim.

Bref, j’ai pré-commandé le cybook ocean

J’ai été au salon du livre, et j’ai enfin vu le cybook ocean, avec lequel j’ai pas mal joué.

Première impression. Comme la kobo aura, l’océan est borderless. Je trouve ça classe.
Avec la couverture, il est un peut lourd, mais bien plus léger sans.

Côté écran, il est équivalent en terme de contraste aux écran Pearl de e-ink. Pas grand chose à redire à ce niveau là.

Quand à l’interface,  beaucoup de changements.

Refonte esthétique déjà. Et enfin plein de nouvelle fonctions.
Entre autre :
Le réglage des marges
Les images des livres en fond d’écran
Les collections
La fonction recherche
Le clavier enfin utilisable
L’intégration de la police Caecilia

Refonte aussi côté boutique apparemment, pour trouver les habituelles fonctions de synchronisation.
Malheureusement, impossible de tester sur le salon, faute de wi-fi. Et lisant surtout en VO, je n’utilise pas la boutique de bookeen.

J’ai testé les pdf, à part les déplacements / zoom encore capricieux,  car encore en cours de développement, force est de constater que le 8″ aide beaucoup.

Enfin, nouvelle qui devrait faire plaisir,  une mise à jours est prévue pour l’odyssey. J’ai hâte 🙂

La roue du temps

J’ai récemment fini le dernier tome de la roue du temps. Ça fait un peut drôle, de finir une histoire commencée il y a si longtemps.

Combat final oblige, pas mal de mort dans ce tome. Dont certaines inattendues. Au final la fin m’a surprise.

La roue du temps restera parmi les livres marquants de la fantasy. Et Sanderson a su reprendre le flambeau.

Et maintenant je relis game of thrones.

Kobo aura hd

Là ou on attendait rien de nouveau, Kobo surprend en annonçant le Kobo aura hd.

La particularité de cette liseuse c’est son écran 6.8″ quand la majorité des liseuses sont en 6″. Il dispose aussi d’une résolution plus élevée.
A première vue, je ne suis pas convaincue par la taille plus grande, pas pour la lecture de roman en tout cas. Mais après tout je pensais aussi que le frontlight ne servirait pas beaucoup, maintenant j’aurais du mal à m’en passer.
Cependant, un telle taille d’écran serait peut être à même de permettre la lecture de mangas.

Reste dans ce cas le problème de l’offre en bd / manga qui est pauvre, et surtout de la location, faute de format ou il est possible de supprimer les drm.

Vidéo de présentation de kobo :

Et enfin, plus d’information sur le site de kobo :
http://fr.kobo.com/koboaurahd

 

Wool

J’ai récemment lu second shift et thrid shift de huges howey. Et là je réalise que je n’ai jamais fait de billet sur cette série.

La première partie sont les cinq livres appelés wool. Dans le futur des personnes vivent dans un silo, l’air extérieur étant devenu toxique. ‘Dehors’ est d’ailleurs un sujet tabou. Ceux qui enfreignent les règles sont envoyés au nettoyage. C’est à dire aller à l’extérieur nettoyer les capteurs des caméras pour permettre de voir ce qui ce passe dehors.

Certaines personnes ne peuvent pourtant s’empêcher de se poser des questions. L’air dehors est t’il vraiment toxique ? Que s’est t’il passé lors de la révolte il y a plusieurs année ?  Pourquoi toutes les traces de ces événements se sont volatilisé ?

La seconde partie est la série des « shift » racontant ce qui s’est passé avant, et pendant wool d’un autre point de vue. Et enfin dust qui sortira en octobre qui racontera ce qui ce passe après.

Une série de livres qui se dévore, surtout si vous aimez le style dystopie et post apocalyptique. Ce fut pour moi la surprise de mes lecture 2012.

Tablette contre liseuse.

Le débat resurgit régulièrement sur mobileread. Les tablettes vont elles tuer les liseuses ? Voir des topics récurrent annonçant la mort prochaine des liseuses.

Maintenant que j’ai une tablette aussi (une nexus 7) voilà mon avis la dessus.

Premier constat je n’ai pas lâcher mon cybook. Pourquoi ?
L’écran e-ink reste plus confortable, et visible en plein soleil. Enfin reste la différence de poids : une liseuse est bien plus légère. C’est vrai pour les tablettes 7″, ça l’est d’autant plus pour les tablettes 10″.
Encore un argument pour les liseuses : le prix. Si on ne veux que lire, pourquoi mettre le prix dans une tablette ?

A mon sens les liseuses ne disparaîtront pas. Pas temps qu’il n’y aura pas une technologie alliant les avantages de l’e-ink et du lcd.
On trouve toujours des appareils photo dédié ou des lecteurs mp3 même si les téléphones disposent de ses fonctions.

J’aime bien ma tablette, elle me sert à plein de choses. (A poster sur ce blog par exemple), mais elle n’est pas aussi confortable que ma liseuse pour la lecture de roman.
Par contre quand il s’agit de lire des pdf ou des manga, la tablette va être plus pratique.

Cuvée 2012

Comme tout les ans, les constructeurs dévoilent leurs cartes. Le maître mot de cette année : lumière.

Côte Amazon, on trouve le Kindle paperwhite, avec un écran Pearl HD et l’éclairage de l’écran.

Côte Sony c’est un prs-t2, prs-t1 revu. Sony est le seul à ne pas avoir cédé à cette mode du frontlight.

Côte bookeen un odyssey HD frontlight. Le même que son grand frère ou presque. Si on omet l’écran HD et frontlight. Et aussi l’odyssey version 2013, l’odyssey V1 revu et corrigé.

Côte kobo, un kobo glo avec un écran HD frontlight. Et un kobo mini (vraiment mini !)

Et enfin de la tablette, avec les koko arc et Kindle fire HD.

Que choisir dans tout ça ?
La première question c’est l’utilité du fronlight. Si vous lisez souvent dans des endroits pas ou mal éclairés c’est évidemment un must have.

Pour le reste ça ce joue à quelques détails.
Côte Kindle la facilité d’emploi et les dictionnaires.
Pour le kobo le bouton physique pour alumer / étindre la lumière et la fonction de réglages des marges.
Le cybook a l’avantage d’avoir des boutons physique pour les changements de pages et une vue par dossier.

Mistborn

Ma lecture du moment, mistborn (les fils de brumes en vf) de brandon sanderson.
J’ai découvert sanderson car c’est lui qui a repris la roue du temps après la mort de Robert Jordan,  c’est aussi comme ça que j’ai entendu parler de mistborn.

Dans l’Empire ultime les nobles sont tous puissants pendant que le reste est traité comme des moins que rien n’ayant aucun droit. De plus certains nobles ont le pouvoir d’utiliser l’allomancie qui en brûlant des métaux permet de ce rendre plus fort, d’attirer vers soi ou repousser les métaux et d’autres choses. Très peut de skaa (les non nobles) ont ce pouvoir. Seul quelques uns, ayant des nobles comme parents ou grands parents ont parfois cette capacité.
Vin est de ceux là, grâce à son père noble, mais ignore tout de son pouvoir jusqu’à qu’elle croise Kelsier, un autre skaa allomancien. Kelsier qui lui n’a qu’un but, la vengeance et la destruction de l’ultime empire.

Mais c’est sans compter ce qui ce cache vraiment dernière le pouvoir utilisé par le Seigneur maître, et derrière l’allomancie elle même. Même si toute cette partie serra surtout évoquée dans les tomes suivants.

Un must read pour ceux qui aiment la fantasy.

Le myst reader

Une de mes dernières lecture, les livres tirés de l’univers de myst qui racontant ce qui ce passe avent et après les jeux vidéo.
Tout d’abord l’histoire d’Atrus, personnage récurrent des jeux. Puis celle de sa grand mère Anna et des événements ayant précipité la chute de dn’i.  Et enfin des années après, l’histoire des dn’i qui essaient de reconstruire ce qui a été perdu.

Si les livres aurons plus d’intérêt pour les joueurs des jeux il n’est pas nécessaire de connaître l’univers de myst pour ce prendre dans l’histoire.