Tablette contre liseuse.

Le débat resurgit régulièrement sur mobileread. Les tablettes vont elles tuer les liseuses ? Voir des topics récurrent annonçant la mort prochaine des liseuses.

Maintenant que j’ai une tablette aussi (une nexus 7) voilà mon avis la dessus.

Premier constat je n’ai pas lâcher mon cybook. Pourquoi ?
L’écran e-ink reste plus confortable, et visible en plein soleil. Enfin reste la différence de poids : une liseuse est bien plus légère. C’est vrai pour les tablettes 7″, ça l’est d’autant plus pour les tablettes 10″.
Encore un argument pour les liseuses : le prix. Si on ne veux que lire, pourquoi mettre le prix dans une tablette ?

A mon sens les liseuses ne disparaîtront pas. Pas temps qu’il n’y aura pas une technologie alliant les avantages de l’e-ink et du lcd.
On trouve toujours des appareils photo dédié ou des lecteurs mp3 même si les téléphones disposent de ses fonctions.

J’aime bien ma tablette, elle me sert à plein de choses. (A poster sur ce blog par exemple), mais elle n’est pas aussi confortable que ma liseuse pour la lecture de roman.
Par contre quand il s’agit de lire des pdf ou des manga, la tablette va être plus pratique.

1 réflexion sur « Tablette contre liseuse. »

  1. Juste question de confort visuel : des courts textes numériques ok (pas plus de 10.000 signes, apres ça devient trop long je les imprime !) mais rien de tel que le papier (ne tombe pas en panne, portable partout et dans sa poche ! et surtout plus lisible sans fatiguer ses pauvres yeux, pas de risque de corruption de fichier ou de bug, conservation potentiellement plus longue). Ne suis ni une mamie ni une ado, juste une lectrice qui regrette ce faux débat : toute édition numérique devrait être doublée d’une édition papier Mais l’édition numérique seule coûte moins cher, est plus aisé à mettre en oeuvre : c’est la facilité qui n’est hélas pas celle de la lectrice que je suis ! Maintenant si cette facilité permet de prendre plus de risques et de découvrir davantage, tant mieux ! Mais que vois-je dans le catalogue de Onlit ? Mercier, Delfosse, Coosemans, Ancion, Delperdange Tous des pros installés, pas des oies blanches ou de nouveaux auteurs à découvrir. Le Onlit que j’appréciais du temps ou le site diffusait des nouvelles tous azimuts et permettait de REELLES découvertes a bel et bien disparu en voulant devenir grand (sans l’être totalement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *